Écologie et véhicule hors d’usage (VHU) : pourquoi enlever votre épave ?

0
310

Savez-vous qu’une voiture-épave présente des dangers pour l’environnement ? C’est l’une des raisons pour lesquelles il est impératif pour les propriétaires de voitures hors d’usage de faire recours aux prestations d’un épaviste. Cet article vous propose de découvrir l’impact d’un VHU sur l’environnement et la procédure de son enlèvement.



L’épaviste agréé : la meilleure option pour préserver l’environnement

L’enlèvement d’une épave n’est pas une opération qui s’improvise. Il répond à des normes très strictes de sécurité et environnementales. L’épaviste reste la seule personne compétente qui dispose des connaissances et compétences pour effectuer l’enlèvement de votre épave. Si vous êtes à Paris ou ailleurs en Île-de-France, il existe un épaviste gratuit dans le 92 et agréé VHU qui vous garantit des prestations de qualité.

Cet épaviste propose les services de son équipe de techniciens certifiés VHU qui sont capables de réaliser l’enlèvement de votre épave. Outre la connaissance et la compétence, l’épaviste agréé dispose d’un équipement de pointe pour réaliser en toute sécurité l’enlèvement de votre véhicule-épave.

L’impact écologique des épaves

La plupart des propriétaires d’épaves ne prennent pas tout de suite conscience de ses menaces sur l’environnement et la planète. L’enlèvement reste un geste obligatoire. En effet, un véhicule hors d’usage gardé au fond de son garage ou dans son jardin contient des éléments chimiques qui sont nocifs pour le cadre de vie. Il s’agit de :

  • L’huile de refroidissement et de freinage ;
  • L’huile de vidange ;
  • Certains composants de l’habitacle.

Une subvention est accordée pour vous motiver à accomplir ce geste. Ainsi, la prime à la conversion est considérée comme un leurre pour en finir avec les voitures polluantes.

Qu’est-ce que la dépollution ?

Il s’agit d’une opération qui consiste à débarrasser le véhicule de tout polluant. Elle doit être réalisée suivant des normes strictes par un professionnel agréé. Selon la réglementation, une voiture-épave doit être recyclée à hauteur de 95 %. C’est pourquoi le gouvernement envisage de revoir les règles de la prime à la reconversion.

En effet, une voiture non dépolluée aura un lourd impact sur l’écologie. Ainsi, elle est débarrassée de tous les fluides et composants dangereux pour l’environnement :

  • L’huile (freinage, vidange, refroidissement, etc.) ;
  • Le carburant ;
  • La batterie.

Ces éléments sont extraits du véhicule et traités par des filières agréées. D’autres composants comme l’acier et l’aluminium participent au processus de recyclage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici